Close

Un site écologique ? Mon site internet se met au vert

site eco friendly
Un site internet écologique, durable et eco responsable ? Nous verrons dans cet article comment, avec quelques bonnes pratiques, limiter l'impact environnemental de son site internet. Bonus : votre référencement naturel n'en sera que meilleur.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Dans cet article

Internet écologique ? En théorie, internet réduit la consommation de papier et l’utilisation des encres d’impression aux conséquences souvent désastreuses pour l’environnement. Mais comment un site peut-il être eco-responsable ? C’est ce que nous allons voir en quelques bonnes pratiques et du bon sens.

1

Bien choisir son hébergeur

Hébergeur écologique

Votre site internet est hébergé par votre hébergeur sur un serveur. Les serveurs qui tournent jours et nuits 24/24h sont gourmands en électricité. Certains hébergeurs choisissent des énergies renouvelables pour faire fonctionner leurs serveurs ou tout au moins font des efforts pour limiter l’impact écologique de leur activité.

Voici une liste de quelques hébergeurs verts (non hexaustive) :

Serveur local 100% renouvelable

L’alimentation à l’énergie 100% renouvelable est un bon point, mais ce n’est pas tout. Il est intéressant également de bien choisir l’adresse physique du serveur qui va accueillir son site internet pour améliorer ses performances écologiques. Effectivement, fonctionner avec de l’énergie verte pour faire voyager son site internet à l’autre bout de la terre n’a aucun sens. 

Je m’explique : si mon site est aux USA mais que mes internautes sont français, sa consommation d’énergie sera plus importante que s’il était hébergé en France.

En outre, si mes clients potentiels sont en France mais aussi au Canada, il est intéressant de faire héberger son site internet à la fois sur un serveur canadien et un serveur français. Cela optimisera aussi les performances de mon site en terme de rapidité d’affichage. Quand on sait que chaque seconde compte pour satisfaire les internautes et améliorer son référencement naturel, c’est un point important non ?

Vous avez déjà un hébergeur et souhaitez migrer votre site internet sur un hébergeur vert et local ? Ou vous voulez créer votre site en limitant son impact écologique ?

2

Entretenir son site internet

Propre et à jour, un site internet consomme moins d'énergie

Effectivement, la maintenance technique de son site internet a un impact positif sur son emprunte écologique. Améliorer les performances de son site réduit sa consommation d’énergie. Aussi, nettoyer régulièrement sa base de données pour ne pas l’encombrer avec du contenu obsolète ou inutile permet de restreindre sa taille : plus il y a de « datas » à stocker, plus il y a d’espace disque nécessaire et donc plus un site est gourmand en électricité et par conséquence moins écologique.

Pour tout savoir sur la maintenance de son site internet, lisez aussi cet article

Besoin d’aide pour la maintenance de votre site internet ?

3

Optimiser les médias intégrés

Les images et les vidéos ne riment pas avec écologie, à moins que ...

« 1 image vaut 1000 mots », c’est vrai. Les images sont explicites, rapides à comprendre, attractives, elles ont tout pour plaire dans la mesure où elles sont contextualisées bien sûr.

Cependant, les images comme les vidéos sont très gourmandes en énergie. Pas du tout écologiques ? Comment limiter les conséquences négatives de ces dernières sur l’environnement ? C’est ce que je vais vous détailler ci-dessous.

Une résolution eco-digitale

Dans un premier temps, il est important de comprendre que la résolution des écrans (et en particulier sur mobiles) est loin, très loin d’être celle de l’impression. Autrement dit, une image sur internet doit avoir une résolution propre à internet. En fait, sa taille, et en particulier sa largeur sera choisie en fonction de son encombrement sur la page : une image « pleine largeur », ne dépassera pas les 1920 pixels de large, tandis qu’une image prévue pour s’afficher sur la moitié de la largeur de l’écran pourra faire 800 pixels. Sur mac, on utilisera l’aperçu, logiciel qui permet de modifier la taille d’un fichier. Sur pc, le logiciel photofiltre est disponible gratuitement.

Un poids certifié bio

De plus, et ce pour aussi améliorer sa rapidité d’affichage, une image ne dépassera jamais, jamais (sauf exception rare) le poids de 500 ko ! Des outils sur internet permettent d’optimiser ses images comme par exemple le très bon tinypng.com. De plus, de nombreux plugins wordpress proposent de compresser vos images et ce, gratuitement. Il est donc facile d’optimiser ses images pour un site plus écologique.

A chaque écran son image, ou presque ...

Cependant, une image qui s’affiche en plein écran sur ordinateur ne reste-t-elle pas trop grande et volumineuse sur smartphone ? La réponse est oui tout à fait. Certains constructeurs de pages comme Elementor par exemple, permettent de choisir quelle image afficher en fonction du type d’écran sur lequel navigue l’internaute. Autrement dit, on peut afficher une image de 1920 pixels de largeur sur un écran d’ordinateur et la remplacer par une de 600 pixels de large sur mobile : on imagine bien le gain de poids ET de rapidité d’affichage. Alors optez pour le « full responsive » pour donner le meilleur à votre site internet.

Halte à la galerie énergivore !

Qu’en est-il des galeries sur un site internet ? Vous avez besoin d’afficher un « grand » nombre d’images sur votre site internet ? Pour présenter vos travaux et réalisations ? Pas de problème, la limite n’est pas en nombre si les images sont bien optimisées comme indiqué ci-dessus mais en terme de « nombre d’images à afficher au téléchargement de la page » : En d’autres termes, préférez montrer un dizaine d’images maximum au démarrage et proposez d’en voir plus (load more) si l’internaute le souhaite. Vous gagnerez en rapidité d’affichage en plus de limiter la consommation énergétique due au chargement des images. De plus, les internautes ont rarement besoin de voir une centaine d’images pour se décider mais plutôt de voir les « bonnes images ». Mais cela est un autre sujet n’est-ce pas ?

La vidéo idéale pour l'environnement

En ce qui concerne les vidéos, on l’aura deviné, c’est un peu le même challenge. Cependant, voici deux astuces pour améliorer la lecture très énergivore des vidéos et leurs conséquences écologiques. Déjà, et dans la mesure du possible, ne pas lancer la lecture au chargement de la page, c’est à dire, ne pas lire une vidéo automatiquement. La lecture automatique est même désactivée d’office sur certains smartphones; elle est loin d’être nécessaire dans la plupart des cas et peut même agacée l’internaute. 

Enfin, préférez héberger vos vidéos en externe que sur votre propre serveur. Cela améliorera aussi les performances de votre site internet puisque ne surchargera pas votre serveur. Il existe moulte sites qui hébergeront gratuitement vos vidéos comme l’incontournable youtube (2ème moteur de recherche au monde : on pense à son référencement ) ou encore viméo.

Besoin d’optimiser vos médias, ou de vérifier leur adéquation avec un site dit écologique ?

4

Limiter les ressources intrinsèques

La police oui mais eco friendly

Je ne vous parle pas ici de la police municipale mais de caractères ! Un site n’a pas besoin de beaucoup de fonts pour être attrayant bien au contraire. Un site à l’aspect professionnel fonctionne parfaitement avec 1 à 2 typographies différentes. Choisissez une font pour les titres et une qui facilite la lecture pour le contenu. Moins votre site fera appelle à votre serveur pour afficher le texte, plus il sera rapide et moins il consommera d’électricité.

Un arc-en-ciel ? Et pourquoi pas des licornes ?

Et les couleurs, on en parle ? Vous aimez les arc-en-ciel et moi aussi. Mais dans le ciel pas sur internet. Combien de sites parcoure-t-on qui brillent en couleurs mais pas en lisibilité ? En règle général, pour un site professionnel, on choisit 3 couleurs maximum (avec des nuances possibles bien sûr) : la couleur principale, la couleur secondaire et la couleur accent. Ensuite, vient la couleur dite neutre et ses nuances. Enfin, un site généralement « sombre » sera moins gourmand en électricité puisque moins de lumière (les couleurs sont de la lumière dans le monde digital). De plus, les sites en « noir » sont plus reposant pour les yeux… Bon cet article n’a pas pour vocation de vous faire un cours de design mais sachez que votre site sera plus performant s’il ne contient pas une multitude de couleurs différentes puisqu’il ne sera pas encombré d’un nombre trop important de style css.

Du style svp

Justement, les styles css, s’ils permettent de définir le design général de votre site internet, ils peuvent s’avérer gourmands en énergie. Pire, très vite, s’ils sont trop dispersés, réduisent considérablement la vitesse de votre site internet. Ici, c’est un peu technique je vous l’accorde, mais l’idée est de réduire les requêtes entre votre site et le serveur à chaque chargement de page en groupant les css et les chargeant si besoin et une fois pour toute. Pour ce qui est des autres langages comme le javascript (json), ajax, … , même combat.

Le cache mon atout écolo

Enfin, pour un site au top, pensez à mettre en cache toutes les pages qui le permettent. L’idée est d’enregistrer le contenu qui ne change pas ou rarement sur le navigateur web de vos internautes. L’effet est qu’à la prochaine visite, les pages mises en cache ne nécessiteront pas de requêtes vers le serveur ! Magique non ? Pourquoi s’en priver ? Surtout que la cerise sur le gâteau est que l’affichage d’une telle page est du coup ultra rapide !

Un site qui a du caractère, haut en couleurs et qui a du style ? 

4

Vers un label "Eco Friendly"

Le tout vert dans le digital semble encore loin d’être atteint mais des actions sont possibles.

Cerise sur le gâteau : De plus, nous l’avons vu, toutes les mesures à prendre améliorent la rapidité de votre site internet, l’expérience utilisateur et son affichage général : tout pour plaire aux moteurs de recherche et vous permettre une meilleure place dans les résultats! Belle surprise non ? 🙂

A quand un label « eco friendly » pour l’internet ? Google et les autres moteurs de recherche imposent déjà la norme « mobile friendly », il ne serait pas étonnant que dans les prochaines années, on parle de « eco friendly » dans le SEO. Effectivement, les prises de consciences des internautes qu’en à leur impact environnemental et surtout aux vues de l’urgence écologique qui se dessine à l’horizon, il serait, pour ma part, bien normal, de récompenser les efforts des sites internet verts non?

Qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles

picto logo ID

Formulaire de contact